|English Français

Login to Rate My Employer

 

Rate this Employer!



Search for another employer  
Add an Employer
 

Explore 11152 employers and 47359 ratings

Samson Belair / Deloitte & Touche


http://www.deloitte.com/

Size of company: Large (More than 500 employees)

Industry: Accounting, Auditing

  • Je suis parti après une très mauvaise expérience. Étant au bas de l'échelle et à la fin de la chaîne, je n'ai connu que le dédain, la froideur, les attentes et délais irréalistes doublés de plaintes (qui arrivaient parfois même avant les dossiers), les demandes contradictoires (qui arrivent d'abord sous forme de plaintes de part et d'autre), l'abus, le manque de communication flagrant, la poigne de fer, le chantage et la manipulation ad nauseam; et la qualité de mon travail n'était pas en cause dans tout cela. Le personnel manque alors ils se contentent d'ajouter une pression malsaine sur les employés et de les blâmer de recevoir des dossiers déjà en retard. Les conditions (salaires, avantages sociaux, vacances) sont bonnes, mais pour leur prétention de flexibilité et de reconnaissance envers les employés, c'est tout le contraire que j'ai connu. Je ne recommande cet employeur à personne.

    Posted on 19 August 2014 by Rater #81 | Flag as inappropriate

    Was this review helpful? 7 2

Comments

Pour répondre au dernier commentaire, je ne suis pas le seul à avoir mentionné ces problèmes relatifs à l'ambiance, à l'attitude de certains, au manque de reconnaissance, etc. Il y a des tas de services pour les employés, je le reconnais et j'en ai utilisé relativement à ce que je vivais, mais ça ne suffit pas. C'est toxique, pas illégal, pas des cas individuels, pas anti-éthique, c'est organisationnel. Changer les choses!? J'en connais se sont rendus littéralement malades pour ce "senti" qui n'a soit disant aucune valeur. Seulement, donner des exemples précis serait délicat par rapport à la politique de ce site. Tout ce que je peux dire c'est qu'on nous a explicitement expliqué que pour palier aux délais non respectés (et irréalistes), la solution choisie était de s'assurer que nous ressentions un stress et une pression constants (à chacun de voir si ça lui plaît); je peux dire que respecter à la lettre les décisions prises par la direction provoquaient quotidiennement un déluge de plaintes de personnes trop haut placées pour être ignorées, chacun restant sur ses positions (d'ou le manque de communication). Et puis, c'est du senti de dire que le mode de communication par excellence, ce sont les plaintes? Que les demandes contradictoires abondent? Qu'on parle à l'interne d'un manque de personnel qui provoque une charge de travail excessive? Tant mieux si ce n'est pas ça dans tous les départements (j'admets que j'ai connu des employés dans d'autres secteurs qui avaient l'air bien chez Deloitte), mais, pour moi, même si on a essayé de me retenir, j'avais assez donné. Je crois que l'entreprise fait du bon travail et qu'il y a des bons côtés à y travailler (l'efficacité du service des ressources humaines, les avantages sociaux), mais une partie des questions sur ce site porte sur le ressenti des employés et anciens employés et mon ressenti ne vaut pas moins que celui d'un autre.

Posted on 26 August 2014

Add Comment


Your email address is used for validation purposes only and is kept private in accordance with our privacy policy.